ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

L’école des lapins

mercredi 5 avril 2017, par SIGNIS France

(de Ute von Münchow-Pohl. Allemagne, 2016, 1h16)

5 avril 2017 (Magali Van Reeth) - L’école des lapins est celle où on apprend à se protéger des dangers extérieurs mais aussi à préserver ce qui nous lie et nous rend plus fort. Symbole de la tradition et de la communauté, l’œuf d’or doit être protégé de la convoitise des renards. Un joli film d’animation à partir de 5 ans.

Chez les lapins, il y a deux mondes qui ne se connaissent pas. Les lapins des villes, canailles, accros aux sodas et à la mal-bouffe, des enfants des rues, sans éducation ni principe. Et les lapins de la campagne qui vivent une vie saine, vont à l’école et boivent du jus de carotte, dans un enclos bucolique mais bien gardé car les renards rôdent en forêt. Le moteur du récit est la rencontre entre ces deux univers. Après un voyage en avion mal-maitrisé, Max lapineau des villes, atterri dans ce magnifique jardin, où les règles de vie lui semblent un carcan insupportable.

Le graphisme de ce film d’animation allemand adopte une ligne claire et des couleurs douces. Le récit trouve le bon équilibre entre les moments calmes où le spectateur peut s’immerger dans ce monde délicieux, et les rebondissements qui pimentent l’histoire. Les renards sont méchants mais ils sont surtout bêtes et ne terroriseront pas les plus jeunes spectateurs. C’est la simplicité d’une vie au grand air, la justesse des règles de vie en société, que célèbre L’Ecole des lapins. En protégeant le grand œuf doré qui leur donne de la force, c’est leur mode de vie que protègent les lapins, face à la convoitise des renards.

Si les thèmes de la solidarité, de l’entraide et de la défense des traditions portent le récit, il est amusant de remarquer qu’il n’y a aucune référence religieuse dans ce film où toute l’action tourne autour de la fête de Pâques et de la tradition des œufs offerts aux enfants... C’est souvent le cas avec les films de Noël où les pères Noël débonnaires offrent des cadeaux à tous les enfants de la planète sans que la naissance de Jésus ne soit jamais mentionnée. Plutôt que de le regretter, les chrétiens trouveront là la preuve que les références chrétiennes sont bien ancrées dans la culture occidentale et ne manqueront pas l’occasion de parler de leur foi et de leur engagement spirituel à ceux qui verront cette charmante histoire de lapins de Pâques.

Magali Van Reeth

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds