ACCUEIL >Nos actions >Monde numérique

Des programmes chrétiens supprimés du web chinois

mercredi 15 mars 2017, par SIGNIS

Pékin, 15 mars, 2017 (LaCroix/Ucan).. Les utilisateurs chrétiens d’un site et d’une application mobile en Chine craignent que l’annulation de leurs programmes religieux ne fasse partie d’un mouvement ayant pour but de supprimer « les religions étrangères ».

Ximalaya FM homepage (Screengrab from www.ximalaya.com) Depuis la fin de février et à travers le pays, les chrétiens dénoncent l’enlèvement des programmes religieux diffusés sur Ximalaya FM. De nombreuses personnes craignent que cela ne soit lié au plan de l’Administration d’état des affaires religieuses, qui s’est donné pour mission en 2017 de renforcer la gestion des programmes religieux en ligne.

Paul, un catholique de la province d’Hebei, a pour habitude d’écouter les programmes disponibles sur Ximalaya, dont les homilies, des lectures religieuses et des actualités de l’Eglise. « la plupart des clips audios que j’avais partagé depuis ce site sont désormais bloqués, et seuls quelques uns sont encore disponibles », a-t-il expliqué au site d’information Ucanews.com. « Quelqu’un a demandé à Ximalaya ce qu’il se passait, et ils ont répondu qu’ils avaient reçu une demande d’un niveau plus élevé, de bloquer tous les contenus religieux ».

Un utilisateur du service en ligne Xiaodelan Bookstore a laissé une note sur son compte Wechat, expliquant que « Ximalaya avait supprimé trois de ses programmes durant la nuit ». Lorsque le service a demandé une explication à Ximalaya, il s’est vu répondre que « puisque vos fichiers téléchargés contenaient des contenus de religions étrangères, la plateforme n’était plus qualifiée pour les vérifier. Il vous est donc recommandé de produire d’autres types de programmes dans le futur ». Ximalaya a promis de renvoyer tous les fichiers audio supprimés, mais les utilisateurs n’ont toujours rien reçu.

De nombreux chrétiens se sont plaints auprès de Christian Times, un site d’information protestant en Chine, que leurs téléchargements avaient été enlevés.

Lu, l’une des plaignantes, a expliqué qu’elle avait téléchargé 31 programmes contenant le mot « Gospel » dans le titre. Lu, qui compte plus de 40.000 followers, a dit avoir reçu un message de Ximalaya expliquant que tous ses fichiers « avaient été effacés en accord avec la demande des départements concernés. » Une seconde réponse lui a précisé que « les fichiers audio concernant le bouddhisme ou le christianisme étaient tous enlevés parce que du contenu religieux ne pouvait être uniquement diffusé dans des lieux de culte ». Lorsque Lu a répondu qu’elle pouvait toujours trouver des programmes bouddhistes, l’équipe lui a répondu que « c’était parce que le bouddhisme est une religion chinoise, alors que le christianisme est une religion étrangère. »

Ximalaya a été créé en 2012, et développé en application mobile en 2014. Plus de 200 millions d’utilisateurs se rendent sur ce site.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds